Coacher sans s'illusionner


Points de Vue > Connaissance et Immatériel > Opinion > Coacher sans s'illusionner


Coacher sans s'illusionner
Zannier Francoise, Coach, France

La neutralité n'existe pas dans les sciences humaines


Un coach ne peut pas être totalement neutre car ses choix et obédiences théoriques ne sont pas neutres.
C'est une illusion de croire le contraire.

Autrement dit la neutralité n'existe pas dans les sciences humaines, et en psychologie particulièrement.
C'est pourquoi on en fera jamais des sciences exactes ou expérimentales, quoi qu'en pensent ou le voudraient de nombreux psys et coachs.

L'objectivité scientifique n'est elle-même qu'une subjectivité de haut rang (Paul Ricoeur).

En d'autres termes, pour ce qui concerne le Coaching, les théories psychologiques contiennent des oppositions et des contradictions qu'il vaut mieux connaître, afin d'appliquer des méthodes adaptées aux cas particuliers.

La neutralité du coach se résume donc au fait qu'il n'est pas impliqué de manière personnelle dans les choix du coaché.
Mais cela même est discutable car sa formation n'est pas neutre ou indifférente, comme on l'aura compris.

Cela étant, managers, leaders et moniteurs peuvent effectivement utiliser des méthodes et attitudes de coaching.
Il le font d'ailleurs souvent à leur insu avec plus ou moins de succès.

Autrement dit, le rapport d'autorité ou de hiérarchie n'exclut pas la possibilité d'aider et de soutenir un(e) collaborateur(trice), même si celle-ci est limitée par la fonction d'évaluation en particulier.


Réagissez  |  En savoir plus sur cet auteur  |  En savoir plus sur ce domaine d'intérêt





Au sujet de 12manage | Publicité | Lien avec nous / Citez-nous | Confidentialité | Suggestions | Conditions de service
© 2021 12manage - The Executive Fast Track. V15.8 - Dernière mise à jour : 5-8-2021. Tous les noms ™ de leurs propriétaires.