Confiance, vigilance et fermeté

Opinion / Change and Organization


Confiance, vigilance et fermeté
Gouissem , Director, Algeria

On ne pourra se prétendre manager ni avoir l’espoir de mener son entreprise vers le succès et la prospérité si la confiance, la vigilance et la fermeté ne sont pas des ingrédients majeurs et essentiels dans l’entreprise.


On ne pourra se prétendre manager ni avoir l’espoir de mener son entreprise vers le succès et la prospérité si la confiance, la vigilance et la fermeté ne sont pas des ingrédients majeurs et essentielles dans son environnement d’action.
La performance d’une entreprise dépend de plusieurs paramètres et valeurs et le paramètre ou la valeur la plus importante est la ressource humaine, une valeur que beaucoup le savent mais rares sont ceux qui lui donnent sa juste valeur.
La gestion de l’entreprise se fait par l’homme, par des hommes, mais l’homme avant tous c’est la considération, et la considération est un lien qui s’établi t par l’intermédiaire de la confiance pas autrement.
Le leader ou le manager ne pourra pas déléguer sans la confiance, le leader ou bien le manager s’il ne délègue pas ne saura, ni pourra être efficace, il se félicitera peut être pour le faite de se faire fatiguer, mais il ne saura jamais devant quoi il est passé, ni quelle performance il aurait pu atteindre en déléguant les pouvoirs.
On ne délègue pas tout, et on ne délègue pas rien.
Que déléguer ?
Comment déléguer ?
A qui déléguer ?
Le besoin de la performance et la compétence sont les facteurs déterminants.
Le rôle du manager consiste à élaborer des procédures, sensibiliser et former les hommes afin de lubrifier le mécanisme et permettre au système de fonctionner à plein régime.
A la différence des robots l’homme est avant tout un être humain. Nul n’est à labris de la faute.
Pour cela la confiance fait appelle à la vigilance, le leader ou le manager doit savoir marier la vigilance à la confiance sans pour autant amoindrir l’une par rapport à l’autre. La, se trouve tout l’art du management.
En fait la vigilance est le garant de la pérennité de la confiance, il suffit d’établir des protocoles et des procédures qui soient beaucoup plus motivants envers la ressource humaines plutôt que limitatifs.
Les protocoles et les procédures doivent avoir un effet d’adhésion et d’implication plutôt qu’un effet de résistance et de désintéressement de la part du collectif, il est bien entendu que cela ne va pas sans mettre en place un système d’ avantages et de bonus qui feront en fin de compte un marché tres gagnant-gagnant.
La rigueur et la répression viennent en dernier c’est la coquille qui vient pour protéger la confiance entourer par la vigilance.
La métaphore d’un jaune d’œuf, entouré d’un plan d’œuf entouré de la coquille.
Maintenant, comment construire un système apparemment aussi utopique ?

React  |  More on the Author  |  More on this Interest Area



 
About 12manage | Advertising | Link to us | Privacy | Terms of Service
Copyright 2017 12manage - The Executive Fast Track. V14.1 - Last updated: 22-7-2017. All names tm by their owners.