déclinaison organisationnelle du concept de stratégie générique

Paper / Change and Organization


déclinaison organisationnelle du concept de stratégie générique
HEDOUIN , Management Consultant, France

Suite et fin 3)L’organisation innovante est centrée sur l’imbrication client /une vision du client qui va déterminer son choix sur les critères concurrentiels correspondant


3)L’organisation innovante est centrée sur l’imbrication client /une vision du client qui va déterminer son choix sur les critères concurrentiels correspondant .
Mot phare = partenariat déséquilibré (paradoxe ) ,incertitude maîtrisée (paradoxe )
Autonomie stressante (paradoxe )
Certains secteurs d’activité ( services personnalisés ,niches stratégiques ,machines outils, machines spéciales )seraient structurellement déterminés à se trouver dans cette catégorie car soumis à une intensité concurrentielle normale , un investissement immatériel aléatoire .
Plutôt compétitivité que concurrence .
L’environnement de l’entreprise y est caractérisé par :
-des ressources immatérielles ou indéfinies (R.B.V.)
-un marché de produit/service sur mesure ou spécifiques ,par réponse à appel d’offres ou assimilés et régulé par la compétence distinctive .
- un investissement financier qui provient d’associés , et toutes formes d’ingénierie financière
-l’implantation géographique est géo-stratégique
-une société est libérale et responsable avec une démographie essoufflée
-un Etat qui dérégule pour répondre aux besoins de libéralisation mondialisée
- un contrat qui est un contrat moral (gagnant /gagnant )
-un marché de l’emploi sur le modèle du commerce
-la technique de l’ingénieur est issue de l’ingénierie créative avec ses applications au cas par cas pour produire des processus « systémiques »(globaux et locaux )
- la culture est individualiste et droit de l’hommiste , son éthique est fondée sur les règles du droit , le spectacle vivant exprime une réalité volatile
Il y a aussi d’autres variables de l’environnement
-l’économie
-la concurrence
-
L’organisation du pouvoir y est caractérisée par :
-une diffusion de l’information tous azimuts
-une circulation de l’information multidirectionnelle
-le contre pouvoir exercé par des coalitions instables
-un déploiement dans le temps construit sur une évolution labile
-un management de la délégation discrétionnaire
-un management de contrôle par pôle d’expertise et relation d’agence
-un management de la décision partagée par tout le monde (par personne) ou majoritaire /minoritaire
-la légitimité du pouvoir est issue de la cooptation
-le client y dispose d’une obligation d’auto -sélection et le fournisseur est partenaire (entreprise étendue)
-le travailleur et le patron sont dans un processus indéfini de « grandescence »
Il y a aussi d’autres variables du pouvoir à examiner :
- l’expertise ou compétence ;
- la règle ou norme ;
-les actionnaires
-les partenaires et médias ou médiateurs;
- la figure qui le symbolise le mieux
….
L’organisation de l’activité ou du travail y est caractérisée par :
- un travail en flux tiré ,collaboratif ,télé-visuel ,à distance ,poly compétent,
- le travail y est géré par un contrat d’objectifs /ressources partagées ,rythmé par l’organisation de relations et d’interfaçage pour une durée de temps élastique de la nanoseconde à l’année.
- le travail est encadré par un leader pris dans un réseau
- l’homme au travail a été formé pour résoudre et anticiper des problèmes ,il a appris des méthodes et méthodologies complètes et systématiques et sera promu par des opportunités de projets ou d’affaires
- une conception de l’activité proche de celle d’un investisseur qui raisonne par benchmark et coût d’opportunité
- l’unité d’œuvre est constituée de produits /services personnalisés fabriqués sur mesure ou spécifiquement où la planification se fait par affaire,l’organisation du process est selon la valorisation du faire ou faire-faire et l’amélioration de la fabrication provient du dispositif du centre de suggestion .
Il y aussi d’autres variables de l’organisation de l’activité à examiner :
-la représentation du travail par l’entreprise /par les salariés
-la nature des méthodes ,de la formalisation ,
-le statut de l’informel
-la sélection de la M.O.
-la reconnaissance,la sécurité,l’ergonomie /activité
….
Le système et les structures de gestion y sont caractérisés par :
- la stratégie conçue à partir du benchmark et des modèles financiers
- la connaissance conçue comme un flux essentiel du management=K.M.
- la veille essentiellement techono-scientifique
- une approches des risques centrée sur la stratégie de la valeur
- la performance mesurée par la reconnaissance de la qualité de la gouvernance de l’entreprise par toutes ses parties prenantes,in fine les analystes financiers et les agences de notation (entre transparence et opacité)
- une focalisation sur les Ressources immatérielles (notoriété ,image,brevets…)
- les relations clients assurées par le customer empowerment (class action )
- la chaîne logistique centrée sur l’intégralité du flux interne et externe –l’entreprise étendue ou en réseau ( CRM, CMM,CMMI…)
- la sophistication de ces derniers (tour de Babel ) impose des agents de liaison (organisateur des relations , pédagogue,et « sage »)
- Un échec n’est jamais économique ,mais toujours sociologique ou anthropologique,les financiers savent s’approprier la réussite.
Il y aussi d’autres variables des structures et du système de gestion à examiner
- les fonctions supports et opérationnelles (voir Porter « chaîne de valeur » et Mintzberg « technostructure ,appui logistique ,centre opérationnel «
-


React  |  More on the Author  |  More on this Interest Area   |  More on this View


Other Views by this Author: Le concept de stratégie générique chez Treacy-Wiersema et ses déclinaisons organisationnelles | déclinaisons organisationnelles à partir de Treacy-wiersema | 5 modes de régulation de la cybernétique à l'auto -finalisation


 
About 12manage | Advertising | Link to us | Privacy | Terms of Service
Copyright 2017 12manage - The Executive Fast Track. V14.1 - Last updated: 27-5-2017. All names tm by their owners.